Locavore de Cendras, l’élu Yannick Louche oeuvre pour les Cévennes

Yannick Louche ex maire de Cendras dans les Cevennes

Locavore de Cendras, l’élu Yannick Louche oeuvre pour les Cévennes

Locavore en Cévennes

Yannick Louche est un élu convaincu de l’importance du locavore. Maire de Cendras pendant 30 ans, dans les Cévennes, il est aujourd’hui toujours élu municipal, et préside le syndicat mixte des Hautes Vallées Cévenoles.

Connaissant parfaitement son territoire, Yannick Louche a très vite compris l’importance de redynamiser sa vie économique et agricole. En effet, les agriculteurs des Cévennes ont quitté leurs campagnes dans les années 60-70 pour travailler dans les mines installées près de là. Lorsque ces mines ont fermé, le territoire de Cendras et alentours a donc été particulièrement touché. Les citoyens n’avaient plus de travail et les campagnes étaient désertées.

Favoriser l’installation d’agriculteurs étaient donc tant un enjeu économique que démographique pour la région.

 

Yannick Louche est un locavore convaincu, il explique son action pour promouvoir une restauration collective de qualité et locale.

Locavore en restauration collective

En parallèle, Yannick Louche et son équipe ont toujours voulu développer une restauration collective locavore. Ils n’étaient en effet pas satisfaits de passer par une cuisine centrale industrielle. L’offre locale étant rare, ils ont commencé par mettre en place des systèmes d’incitation à l’installation d’agriculteurs. Leur idée c’était de commencer par une offre locale, puis ensuite passer sur une offre locale et bio.

La restauration collective a donc pu être lancée avec des producteurs du territoire, dont certains sont bios ou se convertissent.

C’est un choix intéressant qui a donc été fait. Plutôt que d’importer des produits, ne consommer que des produits locaux, quitte à attendre un peu pour le passage au bio.

Locavore en cantine scolaire

Les enfants de Cendras découvrent des produits cultivés localement qu’ils connaissent peu ou pas, comme les kiwis. De plus, cette restauration collective locavore permet de remettre l’alimentation au coeur des préoccupations quotidiennes, d’interroger les enfants, qui à leur tour interrogent les parents. Ainsi, la nourriture retrouve une place centrale, et s’inscrit dans une démarche respectueuse du territoire et des hommes qui y vivent.

 

Voir et revoir les portraits

No Comments

Laisser un commentaire